Petite histoire de la carte postale


L'aventure de la carte postale débute à la fin du XIXe siècle, lorsque les techniques d'impressions vont enfin permettre des éditions en série. Les premières cartes postales vont apparaître à partir de 1895.


Les cartes dites précurseurs





Cette carte postale qui a circulé en Allemagne date de 1897. Le timbre figure sur la même face que l'adresse et la correspondance est au dos.


La réforme dite de 1904

Un arrêté du 18 novembre 1903 autorise l'adresse sur la partie droite et la correspondance à gauche.

Jusqu'en 1904 une face entière était donc réservée à l'adresse, il était interdit de mettre de la correspondance sur cette partie de la carte. A partir de 1904, la correspondance va être tolérée sur la zone de gauche, du même côté que l'adresse. Cette réforme va véritablement lancer la carte postale, en rendant possible l'emploi de photos en grand format.


L'éditeur lillois A. Touly, qui demeurait 10 Façade de l'Esplanade, a publié 4 cartes postales de Mons-en-Barœul, par le procédé de la phototypie. Une technique qui a permis la reproduction en série des cartes postales. Avec ce moyen on pouvait effectuer 500 tirages.




Jusqu'en 1917 les cartes postales sont timbrées à 10 centimes.


On distingue : 

- Les cartes postales anciennes (notées « CPA »), imprimées grâce au procédé de la phototypie, jusque dans les années 1940

- Les cartes postales semi-modernes (notées « CPSM »), produites par héliogravure (gravure photomécanique sur cuivre), entre les années 1930 et 1970, dont les cartes à bords dentelés en sont le modèle le plus connu

- Les cartes postales modernes, imprimées en offset, qui offrent des contrastes moins prononcés.